Un philosophe à l’Ecole Vivalys

« Avec le maître, on apprend à écrire ; avec Jean-Eudes, on apprend des choses. » C’est par cette phrase que Arthur, 6 ans, résume la philosophie telle que Jean-Eudes Arnoux la partage chaque jeudi à l’Ecole Vivalys.

La classe de 1ère primaire (CP) échange avec le philosophe sur des sujets aussi variés que « C’est quoi jouer ? » ou « Pourquoi on est amoureux ? ». Des concepts de « grands » que les enfants appréhendent à leur manière. Ils discutent, réfléchissent, échangent et, sans s’en rendre compte, vivent le débat démocratique.

Il n’y a pas d’âge pour philosopher, parce que la pensée se forme très tôt et que l’enfant trouve des mots pour l’exprimer. Certes, il ne saura pas décrire un concept complexe, mais il saura l’interpréter, décrire ce que cela lui évoque, avec ses mots, avec son ressenti.

Le Jeu

Avec comme sujet « le jeu » Jean-Eudes Arnoux aura notamment amené les enfants à se poser la question de savoir s’il est utile ou nécessaire d’avoir, en classe comme dans la vie, des règles que tout le monde partage, pour vivre harmonieusement ensemble.

La réponse de l’enfant à une notion philosophique est une réponse naïve, moins académique, mais peut-être est-ce une réponse plus juste, nous dirait le philosophe.

Pour en savoir plus :

Découvrez l’article du « 24 heures » du samedi 10 octobre 2015 sur le cours hebdomadaire de philosophie proposé aux élèves de 1ère année primaire de l’Ecole Vivalys et vivez en image comment Jean-Eudes Arnoux, philosophe, enseigne le plaisir de la pensée.

Ecoutez ce qu’en a dit Alexandre Habay dans sa revue de presse du samedi sur la RTS (4’05”)